projet


RESIDENCES DE CREATION ET DE RECHERCHE 

Il existe actuellement une zone située Saint-Hilaire-du-Touvet, sur le Plateau des petites roches (Chartreuse-Grésivaudan-Isère), où des sanatoriums ont été construits dans les années 1930. Ces anciens hôpitaux abandonnés dans la forêt sont repeuplés par de nouveaux usages.

Quatre vingt ans après l’émergence d’une histoire sociale d’avant-garde incarnée par la création des sanatoriums, la délocalisation de l’activité de soin laisse derrière elle des ruines, miroir de la décadence publique. Tout cela co-habite en un même paysage de montagne qui s’est transformé en l’éclair de trois générations.

Pendant trois ans, plusieurs artistes sont invités en résidence dans le village pour réunir des récits, des objets, des sons, des images, des trajectoires autour de ces lieux.

Chaque résidence (environ trois par an) est l'occasion de "veillées" ou les équipes artistiques et les publics se rencontrent autour d'étapes de création et d'échanges d'expérience.